Le futur des réseaux

Que deviendront les réseaux dans les prochaines années?

Une question prospective abordée largement dans tous les coins du Web! Mais je vais quand même développer mon point de vue sur le sujet:

Après avoir transformé en profondeur notre manière de nous informer, de partager de l’information, de travailler, et même de lire ou de penser, quel sera l’étape suivante?

Nous avons désormais accès quasiment en permanence aux réseaux! Nous passons de plus en plus de temps devant nos écrans, au détriment d’autres activités comme la promenade, la lecture, la discussion…

Nous assisterons peut-être à une convergence , elle est déjà en partie en cours, la connexion mobile permet de ne pas rester bloqué dans un bureau tout en continuant à travailler en flux continu sur les réseaux! Les « Google Glasses », même si elle ne sont encore qu’au stade de concept, pourraient nous amener au stade suivant de la connexion permanente. Au-delà du stress que cela peut engendrer lorsque l’on se retrouve effectivement coupé des réseaux, ou encore celui induit par l’usage compulsif de nos mobiles en toutes circonstances: réunion, déjeuner, transports, soirée, réveil, … Des fois qu’on ait reçu un mail crucial depuis la dernière fois qu’on a regardé (c’est à dire 10 minutes avant…), ou encore que quelqu’un ait publié une photo de moi sur Facebook sans ma permission…

On observe d’ailleurs de plus en plus d’addict au web qui tentent des cures de déconnexion!

Ils débranchent pour retrouver une vie réelle:

Thierry Crouzet : « J’ai déconnecté » par LaCNR

Au delà de ces phénomènes liés à l’émergence de ces nouveaux comportements et leur lot d’abus, inhérents au temps d’adaptation et d’intégration dans l’éducation, il convient de réfléchir à l’évolution de ces réseaux et des comportements nouveaux qui pourraient émerger. Lorsque l’on observe l’évolution fulgurante, en terme de technologie et de démocratisation de l’accès à internet, lors de ces 10 dernières années, on imagine à quel point il est hasardeux de produire une analyse prospective crédible et réaliste pour les dix prochaines années…

L’un des points d’évolution prometteur dans l’architecture des réseaux, à l’heure où la neutralité de la circulation des flux est mise en danger par les principaux opérateurs français, est l’architecture à l’origine même d’internet, à savoir celle de la connexion de n’importe quel point du réseau avec n’importe quel autre en ayant recours au minimum d’intermédiaires. Cela se traduit à l’heure actuelle par les « Réseaux Mesh« , à savoir des réseaux permettant aux machines, box, smartphones, etc. de se connecter de proche en proche sans passer par des serveurs centralisés! Les exemples les plus emblématiques à l’heure actuelle sont les « pirate box » et le « projet commotion« ! Ces projets laissent présager un internet hors du contrôle des opérateurs économiques centralisés au profit de la mise à disposition par les citoyens des puissances de calcul et de stockage, mais surtout du débit, ce que l’on appel communément la « bande passante« ! La circulation d’information ne peut dès lors plus être contrôlée pas quiconque, à moins de disposer de brouilleurs d’onde sur l’ensemble du territoire, ce qui est possible, mais qui couperait l’accès à l’ensemble des services rendus par le réseau, ce qui, pour une économie développée, est aujourd’hui impensable! Les réseaux Mesh sont même tellement efficients que certains gestionnaires de « Data-Centers » réfléchissent à la décentralisation de leur parcs de serveurs!

Parmi les développement incontournables qui passeront par les réseaux, il faut bien sûr compter sur le développement des dynamiques démocratiques, que j’ai déjà largement traité par ailleurs!

La mise en relation de proximité est souvent un aspect négligé par les analyses que je lis, nous sommes souvent obnubilés par les dynamiques globales, et nous omettons de prendre en considération l’ensemble des dynamiques locales que permettent ou renforcent les réseaux! Les exemples sont multiples, qu’il s’agisse des nouveaux réseaux sociaux de proximité comme OVS, qui ont pour objectif de sortir les individus de leur isolement, les listes de diffusion de Freecycle, qui permettent de donner et de prendre gratuitement des objets dont vos voisins veulent se débarrasser, ou encore les systèmes d’échange locaux, les SEL, dont le fonctionnement est souvent appuyé par un site internet!

Une transformation déjà en cours mais qui va certainement monter en puissance dans les prochaines années à la faveur de l’augmentation des coûts de transport et l’exigence croissante de la génération Y d’un véritable équilibre entre vie professionnelle et vie privée, j’ai nommé: le télétravail.

Si aujourd’hui certaines entreprises pionnières accordent un jour ou deux par semaine à leurs salariés en télétravail, à l’avenir la tendance pourrait être l’inverse, un jour ou deux seulement dans l’entreprise et le reste à la maison! D’ailleurs, cela engendre des baisses de coûts pour l’entreprise: moins de transports à payer, moins de locaux à louer ou acheter, et des salariés en moyenne plus productifs!

A l’heure où 2.3 milliards de personnes ont accès à Internet à travers le monde et où 6 milliards d’abonnements mobiles circulent sur le globe, et vue la progression phénoménale du secteur, il est évident que le développement d’Internet est la principale transformation actuelle!

Le dernier élément qui sera de toute évidence sujet à évolution, les réseaux sociaux, à l’heure où Facebook revendique 1 Milliard d’utilisateurs, à savoir la moitié des internautes, il convient de s’interroger sur l’évolution du phénomène:

 Les évolutions sont déjà à l’œuvre, puisqu’il n’est pas rare qu’un internaute navigue sur plusieurs réseaux en même temps et développe des passerelles entre ceux-ci! Nous assisterons peut-être à l’émergence des plate-forme de synchronisation et de convergence des réseaux sociaux, ce qui est le pendant de la multiplication actuelle de ces réseaux de manière fulgurante! Le risque également de contrôle de l’information et de l’individualisation d’internet est réel, comme le constate lemonde.fr dans un article récent sur le Edgerank!

Un autre élément fondamental du développement des réseaux sociaux est l’appropriation que font les entreprises de ces comportements en intégrant au sein de leurs structure des réseaux sociaux internes ayant pour objectif d’augmenter la productivité et de capitaliser les connaissances et les expériences!

Interface-Conscience liked this post
Pour marque-pages : permalien.

3 réactions à Le futur des réseaux

  1. Profile photo of VernetVernet a écrit:

    Une source régulièrement actualisée sur l’évolution des réseaux!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet

  2. Profile photo of VernetVernet a écrit:

    Un élément à prendre en compte dans un prochain article: le verrouillage par microsoft à la fois de son marché mais aussi en obligeant l’utilisation de solutions de sécurité garantissant un contrôle absolu de microsoft et par extension des USA sur l’ensemble des machines tournant sous windows 8! Un scandale à suivre: http://www.lemonde.fr/tiny/1781096/

  3. Profile photo of VernetVernet a écrit:

    Une contribution d’un spécialiste des réseaux, à ne pas rater pour comprendre les enjeux et les stratégies actuelles:

    http://reseaux.blog.lemonde.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>