Activités

  • Aurélien Vernet a adressé une note au groupe Logo du groupe Le Développement Durable au service des organisationsLe Développement Durable au service des organisations il y a 7 mois et 1 semaine

    « « ce que nous faisons à la Terre est inséparable du désir d’être délivré de la terre ».

    Cette conception de la liberté nous pousse à vouloir nous affranchir de notre condition terrestre. En pratique, le désir de délivrance est d’abord celui d’être exonéré du travail de la terre (le labeur lié au labour). Ce désir caractérise presque toutes les classes dominantes. À l’époque moderne, il a conduit à identifier la liberté au mode de vie urbain basé sur l’argent — lequel permet de mener, comme le disait le théoricien allemand de la ville et de l’argent Georg Simmel, une « existence quasi abstraite » dans les métropoles, c’est-à-dire une vie libérée de toute activité de subsistance. Depuis les années 1950, cette idée alimente aussi la conquête spatiale, censée nous délivrer de la prison terrestre.
    Notre mode de vie de « consommateurs-salariés-électeurs ». Quand on y réfléchit bien, il y a deux types de nécessités dont les Modernes ont voulu être délivrés : les nécessités matérielles, nous l’avons dit, mais aussi les nécessités politiques de la vie sur Terre, dont on se décharge sur des représentants. Le fantasme de la délivrance, c’est de n’avoir plus à s’organiser avec les autres ni à produire nous-mêmes de quoi satisfaire nos besoins. Mais on ne trouvera pas d’issue à l’impasse écologique actuelle sans remettre en cause ce mode de vie et l’imaginaire qui l’alimente. »

    https://reporterre.net/Nous-vivons-de-plus-en-plus-dans-un-cocon-numerique

    • 1paradoxe lié à notre vision de l »esprit et du corps, à la fois si proches et que l’on éloigne dès qu’ils montrent des limites ou des doutes…Entre plusieurs échelles,proportions que l’on découvrent de la vie, encore tous les jours…
      On veut quantifier de pus en plus, sans prendre en compte la part « qualité » ou de redéfinir des connaissances pré-établies de société;évolution des concepts collectifs et des besoins vitaux …Beaucoup d’autoroutes de pensées (pré-jugés ; peurs&impensées) à re-visiter…il y a de quoi faire pour ce Millénaire…
      Bonne Année 2022

Les commentaires sont fermés.